agora-In-Ward-ebnfloh-by-Melika-Dez.jpg

Alexandra ‘Spicey’ Landé

LABORTOIRE

Lors de ce laboratoire créatif, je tenterai d’emmener les interprètes dans mon monde, où ils pourront y découvrir les différentes facettes de mon langage. Au cœur de cette expérience - chacun d’entre eux vivront ce moment selon leurs perspectives individuelles.  Ils seront invité à improviser (Freestyle) suivant des directives, parfois claires parfois ressenties, leurs permettant de s’approprier la forme chorégraphique.  Pour ce faire, je mettrais trois techniques de l’avant :

  • Isolations

  • L’Étirement

  • Grounding

 
Nous entamerons des séances d’improvisations dansées, parlées ou autres – permettant à l’interprète l’utilisation du moyen le plus favorable à son intervention. Afin d’amplifier le niveau d’intensité lors d’une improvisation, il est possible que je donne quelques directives, telles que ne pas décrocher entre chaque intervention ou encore parler avec son corps sans se soucier du regard des autres. Favorisant la création de mises en situations pertinentes et authentiques, ces types de séance et d’échange font partie intégrante de mon processus créatif.  Tout ça dans l’univers, la musique et la culture Hip Hop.

Alexandra

‘Spicey’ Landé

Ebnflōh

Atelier

31 mai au 4 juin

10:00 à 13:30

(17.5 heures)


Place : Édifice Wilder  Studio : à confirmer

Tarifs et

inscription

DAC pro - 158$ (9$/hr)

 Standard- 228$ (13$/hr)

BIOGRAPHIE
Chorégraphe montréalaise et figure majeure de la danse Hip-Hop au Québec, sa passion pour cet art naît dans les années 80 alors qu’elle est toute petite. La relation symbiotique qu’elle entretient avec la culture Hip-Hop dans son travail chorégraphique constitue l’essence de sa signature artistique. C’est en 2008 qu’Alexandra débute sa carrière de chorégraphe indépendante et présente au MAI, Retrospek. Le spectacle est chaudement reçu et inspire plusieurs chorégraphes en danses urbaines. Récompensé par la bourse RIDEAU-Entrées en scène Loto Québec en 2009, il est présenté chez une vingtaine de diffuseurs. En 2010, Alexandra crée sa deuxième pièce de longue durée, Renézance, diffusée plusieurs fois à Montréal. Dans le même temps, le Festival Bust A Move (2005-2015) qu’elle a fondé s’impose comme la plus grande compétition de danses de rue au Canada; la TOHU en devient le co-présentateur. Désirant pousser ses aspirations artistiques et faire rayonner la création en danses urbaines sur les scènes contemporaines, Alexandra fonde en 2015 la compagnie Ebnflōh. Elle s’entoure de complices et de pairs qui alimentent son processus créatif. Elle présente au MAI fin 2015, Complexe R, une œuvre inspirée de nos obsessions humaines. Le spectacle est notamment diffusé à Montréal, Toronto, Whitehorse, New York et Amsterdam. In-Ward, la nouvelle création de la compagnie, sera diffusée en Première dans la galerie au MAI du 16 au 20 janvier 2019; la création a reçu le soutien de plusieurs partenaires majeurs (CCOV, Danse Danse, Agora de la Danse, etc.). Alexandra est aussi interprète et professeure de danse Hip-Hop depuis presque 20 ans. Aujourd’hui avec Ebnflōh, d’Alexandra ‘Spicey’ Landé construit un langage chorégraphique propre à sa vision. Sa signature artistique, son implication dans la communauté et sa contribution au milieu artistique font d’elle un moteur de la création en street dance au Canada.
 

LA COMPAGNIE 
Ebnflōh (prononcé Ebenflo) vient du terme anglais « ebb and flow » qui marque l’action et la réaction, le flux et le reflux, le mouvement constant et le changement. Comme l’ondulation perpétuelle de l’eau, le langage chorégraphique de la compagnie s’ancre dans la fluidité du mouvement. Avec une précision méticuleuse qui permet la mise à nu de multiples détails et nuances, la chorégraphe offre, depuis 2008, des oeuvres intenses où se superposent plusieurs couches de lecture. Elle pose un regard singulier et profondément relationnel sur ce que nous sommes habitués de voir en surface. Influencé par le théâtre et le cinéma, son travail élabore aussi des passerelles avec d’autres disciplines, notamment la musique. Ebnflōh a pour objectif de faire rayonner la création contemporaine et les artistes des danses de rue sur les scènes au Québec, au Canada et à l’international. La compagnie met notamment en lumière le point de vue et les pratiques d’artistes de la relève et de la diversité culturelle. Elle veut susciter l’intérêt d’un grand nombre de spectateurs et rendre le street dance accessible à une diversité de publics. Enfin, dans le contexte où les danses de rue ne sont pas enseignées par le milieu académique, la transmission du langage hip-hop aux générations futures est un point central de son engagement. Ebnflōh est né de la volonté d’explorer et développer une esthétique et un langage chorégraphique Hip Hop, original, authentique et novateur.
 
La compagnie de danse Ebnflōh est un organisme à but non lucratif dont la mission est de créer, produire et diffuser des œuvres engagées, authentiques et innovatrices, et de promouvoir un langage chorégraphique original enraciné dans l’essence du Hip-Hop. Elle déploie ses activités au Québec, au Canada et à l’international. Ebnflōh vise l’excellence artistique et développe sa réflexion autour de concepts novateurs, dans une exigence d’expression très profonde à travers l’art de la danse. Sa signature artistique, son implication dans la communauté, et sa contribution au développement des danseurs et de la discipline font de la compagnie un acteur reconnu de la danse au Québec.