VICTOR QUIJADA

Vraiment Doucement

Chorégraphie : Victor Quijada

Interprétation : Amara Barner, Jean Bui, Béatrice Larrivée, Sydney McManus, Dana Pajarillaga, Jerimy Rivera, Zack Tang, Ryan Taylor, Paco Ziel, un DJ et un musicien performant live. 

Lumières : Yan Lee Chan

Musique originale : Jasper Gahunia

Costumes : Cloé Alain-Gendreau

Dramaturgie : Mathieu Leroux

Direction de production : Florence Cardinal

 

Vraiment doucement est une coproduction de Danse Danse, de la Place des Arts et de la Corporation Hector-Charland avec le soutien du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts de Montréal.

La première de Vraiment doucement aura lieu le 5 décembre 2018 au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Site web : Groupe RUBBERBANDance

Description

Vraiment Doucement

 

Dans un monde en plein bouleversement, nous sommes en lutte constante pour éviter de succomber aux forces extérieures qui nous oppressent… et aux forces plus sombres encore qui nous habitent. Scène élargie, production sur les stéroïdes : Victor Quijada récidive avec dix danseurs au sommet de leur forme.

Du 5 au 8 décembre 2018, le Groupe RUBBERBANDance présente Vraiment doucement en grande première au Théâtre Maisonneuve. La compagnie renouvelle ainsi sa collaboration avec Danse Danse, qui lui confie cette fois son plus grand plateau. Pour l’occasion, Victor s’entoure d’une équipe revampée : nouveaux collaborateurs au bagage diversifié, musiciens sur scène et danseurs électrisants, le Groupe RUBBERBANDance passe en quatrième vitesse.

Vraiment doucement s’intéresse aux mécanismes comportementaux et aux réflexes que l’on développe devant le flux constant de nuisances dont nous sommes bombardées au quotidien. Si la plupart des humains portent en eux un réel désir de calme et de résilience, comment faire son chemin vers une zone où le bruit et les agressions n’ont plus leur place? Démontrant à la fois délicatesse, brutalité, finesse et haute voltige, le chorégraphe, grâce à sa Méthode RUBBERBAND maitrisée par un groupe hors norme, met en scène toute l’énergie contenue dans l’urgence, la révolte et la fuite.

Biographie

Victor Quijada - Chorégraphe

Victor Quijada est arrivé à Montréal avec un large éventail d’expériences. Dès un très jeune âge, il fait ses premières armes dans les clubs de hip-hop de Los Angeles, sa ville natale. Il a fait carrière aux côtés de figures importantes de la danse post-moderne et du ballet classique/contemporain telles que THARP!, Ballet Tech et Les Grands Ballets Canadiens de Montréal.

 

Quijada fonde sa compagnie, le Groupe RUBBERBANDance, en 2002. Depuis, il a créé plus de douze pièces chorégraphiques et a amené son travail partout en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Son œuvre déconstruit de façon éloquente les principes chorégraphiques afin de les intégrer à l’idéologie hip-hop de ses débuts dans une fusion unique d’esthétiques diverses. Ses outils de travail vont des sphères de l’interprétation théâtrale à l’improvisation, en passant par le cinéma et performance impromptue. En 2003, Quijada reçoit le Bonnie Bird North American Award et le Peter Darrell Choreography Award. En 2009, le prix OQAJ/RIDEAU lui est décerné, de même que le Choreography Fellowship Award de la Princess Grace Foundation, en 2010. De 2007 à 2011, il est artiste en résidence à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal et, en 2016, il reçoit le Works in Progress Residency Award — un second prix de la prestigieuse PGF. De plus, Quijada est nommé artiste en résidence de la Kaufman School of Dance de l’University of Southern California pour les saisons 2015-2016 et 2016-2017.

 

Les créations de Quijada se manifestent également sous forme courts métrages de vidéos et de productions télévisuelles. Fasciné par la danse sur film, Victor travaille tout d’abord en 2004 sur une adaptation de sa pièce Hasta La Próxima avec le réalisateur Mark Adam; le film sera finaliste aux American Choreography Awards. En 2005, Quijada chorégraphie le vidéo de la chanson Man I Used to Be du rappeur k-os – consacré meilleur clip vidéo rap aux Much Music Video Award, et reçoit un Choreography Media Honors. À l’occasion du concert inaugural de Kent Nagano à la tête de l’Orchestre symphonique de Montréal, il conçoit une pièce qui est interprétée sur la neuvième symphonie de Beethoven. En tant que réalisateur et chorégraphe, Quijada crée trois courts métrages : Small Explosions That Are Yours to Keep (sous le mentorat de Micah Meisner, lauréat d’un prix Juno en 2007), Secret Service (2008) et Gravity of Center (en coréalisation avec Thibaut Duverneix, 2012). Toujours aux côtés de Meisner, il agit à titre de dramaturge sur la création du court métrage primé Red Shoes (chorégraphié et interprété par Anne Plamondon). En 2011, Quijada chorégraphie le vidéo La Garde d’Alexandre Désilets, puis celui d’Elton John en 2015 (Blue Wonderful).

 

Victor Quijada a travaillé pour Hubbard Street Dance Chicago, Atlanta Ballet, Pacific Northwest Ballet, Ballet Met, Le Jeune Ballet du Québec, Peter Boal & Company, Transitions Dance Company, Chamber Dance Project et Les 7 doigts de la main. Self Observation Without Judgement, qu’il a créée pour le Scottish Dance Theatre en 2004, a remporté le National Dance Award for Best Modern Repertory.