3 Innervision - credit photo TrungDungNg

Martin 

Messier

LABORATOIRE DE CRÉATION

Explorant les liens entre le son et la matière, inerte ou vivante, Martin Messier crée des œuvres qui s’incarnent dans des dispositifs performatifs complexes, électromécaniques et numériques. Il invite ici les participant.e.s à un laboratoire de création autour de sa prochaine création de groupe dans la lignée de sa démarche. L’exploration proposée sera axée sur un travail de consignes chorégraphiques données en direct via un système technologique de “in ears”. Le laboratoire mettra les participant.e.s en contact avec cette méthode qui a notamment été au cœur de la création de Innervision, une œuvre pour 60 danseur.euse.s présentée en extérieur durant le Festival TransAmériques 2019. L’exploration proposera une plongée directe dans ce travail mêlant mouvements et technologie et jouant avec les notions de contrôle et de liberté, de groupe et d’individus : comment maintenir une certaine liberté comme groupe et comme interprète tout en étant soumis à la technologie et à des consignes que l’on doit suivre ?

Martin 

Messier

Laboratoire de création

24 au 28 mai
14h15 à 18h15 (20 heures)


​​Lieu : Édifice Wilder

 Studio : GBC / Les Studios, 4e étage

Tarifs et

inscription

DAC pro - 180$ (9$/hr) | Standard- 260$ (13$/hr)

MARTIN MESSIER

Depuis plus de quinze ans, Martin Messier crée des œuvres où se rencontrent son, objet et image. Sous forme de performances et d’installations, ses créations – aux accents chorégraphiques – mettent à l’avant-plan la présence du corps. Après des études en composition à l’Université de Montréal, il s’oriente vers une pratique sonore expérimentale qui intègre l’image vidéo. Rapidement il crée des dispositifs audiovisuels performatifs qui mettent en scène et en cause des objets du quotidien et le potentiel sonore des matériaux. Plusieurs projets en collaboration ont été réalisés au fil des ans, notamment avec les artistes Nicolas Bernier, Caroline Laurin-Beaucage, Anne Thériault et Jacques Poulin-Denis. Plus récemment, un tout nouveau projet de performance – ASHES – est le résultat d’une première collaboration avec l’artiste français Yro (Élie Blanchard). Présentées dans une cinquantaine de pays, ses pièces ont remporté plusieurs distinctions: mention aux Prix Ars Electronica 2010, nomination aux Prix Opus 2012, Prix 2013 du court métrage expérimental au Lausanne Underground Film Festival, prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada en 2014, Mention du jury aux Japan Media Awards en 2015 et le World Omosiroi Award au Japon en 2018. Représenté par Marc Langlois, il est également membre de l’organisme Perte de Signal. En 2010, Messier fonde 14 lieux, compagnie de production d’œuvres sonores pour la scène, et en assure depuis la direction générale et artistique. Il vit et travaille à Montréal.