Margie Gillis

Guided Movement Meditation

A special collaboration with the Margie Gillis Dance Foundation and Springboard Danse Montréal

Biographie

English below

Figure emblématique sur la scène internationale de la danse contemporaine, la danseuse et chorégraphe Margie Gillis crée des œuvres originales depuis le milieu des années 70. Son répertoire compte aujourd’hui plus d’une centaine d’œuvres solo dont elle est l’interprète et plus d’une dizaine de duos et pièces de groupes. Née à Montréal au sein d’une famille d’athlètes accomplis, Margie Gillis n’aurait pu grandir dans un environnement plus propice à l’éclosion de son talent. Passionnée dès l’enfance, elle s’est mise à la danse et à la gymnastique à l’âge de trois ans. Elle s’est entraînée seule dans sa jeunesse, et a ensuite poursuivi son apprentissage auprès de professeurs marquants, tels que May O’Donnell, Linda Rabin, Lynda Raino et Allan Wayne. Au fil des années, elle a développé un style éminemment personnel qui est désormais étudié par les nouvelles générations de danseurs. 

 

En 1979, lorsqu’elle a été invitée à enseigner et à donner des conférences en Chine, elle est devenue la première Occidentale à introduire la danse moderne dans ce pays après la révolution culturelle. La Fondation de danse Margie Gillis est née deux ans plus tard dans le but de soutenir et de diffuser son travail artistique. Les tournées internationales subséquentes l’ont conduite en Asie, en Inde, en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. Parallèlement à son travail de soliste, Margie Gillis a fréquemment collaboré aux projets de ses pairs. Elle a participé à la création de deux des œuvres majeures de Martha Clarke dans lesquelles elle a dansé des rôles principaux. Elle a dansé avec la très prestigieuse Paul Taylor Dance Company, dans des pièces créées par son frère, le regretté chorégraphe et danseur Christopher Gillis. Pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, elle a interprété le rôle de Mlle Lucie dans le Dracula de James Kudelka. Elle a également été la soliste invitée du Ballet national du Canada, du Ballet British Columbia et des compagnies américaines Momix et Bruce Wood Dance Company. Elle a travaillé avec plusieurs autres personnalités du monde de la danse, notamment John Butler, Paul-André Fortier, Pauline Koner, Peggy Baker, Robbie LaFosse, Joao Mauricio, Tedd Robinson, Rina Schenfeld, Paola Styron, Rex Harrington, Risa Steinberg, Anik Bissonnette, Gioconda Barbuto et Emily Molnar. Au Canada, elle a aussi partagé la scène avec la soprano québécoise, Suzie LeBlanc. Elle a accompagné la célèbre cantatrice Jessye Norman sur plusieurs scènes du monde avec la tournée Sacred Ellington


On a vu Margie Gillis au petit et au grand écran à de nombreuses occasions. Sa vie et son art ont fait l’objet de plusieurs documentaires dont le plus célèbre est sans doute Wild Hearts in Strange Times de Veronica Tennant. Ce film a valu à Margie Gillis le prix Gémeaux 1998 de la meilleure prestation en arts de la scène. Ses autres collaborations à des projets cinématographiques ou télévisuels incluent, entre autres, la chorégraphie de la séquence Delilah du film Romance and Cigarettes de John Turturro (2005) et le premier rôle qu’elle a dansé dans Adela (2004), un film inspiré d’une chorégraphie de José Navas. Margie Gillis a également créé pour d’autres interprètes. Elle a chorégraphié des œuvres pour Coleman Lemieux & Compagnie, pour la Bruce Wood Dance Company, et pour l’Alberta Ballet Company, pour ne nommer que ceux-là. En 2006, le Cirque du Soleil lui a commandé deux solos pour LOVE, la production présentée à Las Vegas qui rend hommage à l’œuvre légendaire des Beatles. Son œuvre de groupe, M.Body.7, créée pour marquer le 35e anniversaire de sa carrière, a été présentée en première mondiale dans le cadre du Festival Montréal en lumière en janvier 2008.

Biography

 

Internationally acclaimed modern choreographer/dancer, Margie Gillis has been creating original works for over forty years. Her repertoire now includes more than one hundred pieces, which she performs as solos, duets, and group pieces. Born in Montreal to a family of accomplished athletes, Margie Gillis could not have wished for a better environment in which to develop her talent. Showing a passion for dance early in life, she began ballet and gymnastics lessons at the age of three. In her youth, she trained and rehearsed on her own and later continued her studies with such prominent teachers as May O'Donnell, Linda Rabin, Lynda Raino, and Allan Wayne. Over the years, this charismatic dancer has developed a remarkable personal style.

 

In 1979, Margie Gillis was invited to teach and give lectures in Maoist China, thus becoming the first artist from the West to introduce modern dance in that country after the Cultural Revolution. Two years later, she founded her own company, the Margie Gillis Dance Foundation with the mission to support and present her artistic work. Her international tours have taken her to Asia, India, Europe, and the Middle East as well as across North and South America. In parallel to her solo work, Margie Gillis collaborates on projects initiated by her peers. She participated in the creation of two of Martha Clarke’s major pieces in which she danced principal roles. She has performed with The Paul Taylor Dance Company in pieces created by her brother, the late dancer/choreographer Christopher Gillis. With Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, she danced the role of Miss Lucy in James Kudelka’s Dracula. She has also been a guest artist with the National Ballet of Canada, Ballet British Columbia and American companies such as Momix and The Bruce Wood Dance Company. She has collaborated with many other important artists in the world of dance, most notably with John Butler, Paul-André Fortier, Pauline Koner, Peggy Baker, Robbie LaFosse, Joao Mauricio, Tedd Robinson, Rina Schenfeld, Paola Styron, Rex Harrington, Risa Steinberg, Veronica Tennant and Emily Molnar. In Canada, she has shared the stage with Quebec soprano, Suzie Leblanc. Recently she toured in Sacred Ellington with the celebrated opera singer, Jessye Norman.

 

Margie Gillis has been seen on television and in film on several occasions. Her life and art have been the subjects of several documentary films, the most notable being Veronica Tennant’s Wild Hearts in Strange Times. For her participation in this film, Margie Gillis was awarded the 1998 Gemini Prize for Best Performing Artist on Film. Among other collaborations in film and television, Margie Gillis choreographed the Delilah sequence for John Turturro’s film Romance and Cigarettes and danced the principal role in José Navas’ choreographic film Adela, mi amor.

 

Margie Gillis also creates for other performing artists. She has choreographed works for companies such as Coleman Lemieux & Company, The Bruce Wood Dance Company and the Alberta Ballet Company. In 2006, the Cirque du Soleil commissioned her for two solos for the Las Vegas production of LOVE, a tribute to the legendary Beatles. The world premiere of M.Body.7, a group piece Margie Gillis created to celebrate her 35th anniversary season, was performed in January 2008, at the Festival Montréal en lumière.