Screen Shot 2022-03-23 at 11.30.18 AM.png

LARA
KRAMER

BIOGRAPHIE

Lara Kramer est une interprète, chorégraphe et artiste anishinaabe multidisciplinaire
d’origine mixte oji-cri et colon, qui a grandi à London, en Ontario. Elle vit et travaille à
Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal. Ses œuvres chorégraphiques, sa recherche et son
travail sur le terrain au cours des treize dernières années ont été fondés sur les
relations intergénérationnelles, le savoir intergénérationnel et les répercussions des
pensionnats indiens du Canada. Elle est la première génération de sa famille à ne pas
avoir fréquenté les pensionnats. Ses créations sous forme de danse, de performance et
d’installation ont été présentées au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en
Martinique, aux États-Unis et au Royaume-Uni.


Elle a reçu plusieurs prix, reconnaissances et récompenses pour son travail en tant
qu’artiste émergente et établie. Lara a été nommée défenseure des droits de la
personne par le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal en 2012, après la
tournée nationale de son œuvre Fragments, une performance inspirée des histoires de
sa mère et de son expérience vécue en tant que survivante des pensionnats indiens du
Canada. En 2014, Lara a reçu la Bourse à l’audace – Caisse de la culture du OFFTA,
Montréal, ainsi qu’une commande d’œuvre du Festival Danse Canada pour son œuvre
Native Girl Syndrome. En 2017-2018, Lara a reçu la prestigieuse bourse Ashley de
l’Université Trent, et a été nommée au fonds de création CanDance pour son œuvre
Windigo. En 2018, Lara a reçu le prix Jacqueline-Lemieux en reconnaissance de son
excellence artistique et de sa carrière distinguée en danse.


Ses œuvres se démarquent par l’utilisation de la décélération du temps comme moyen
d’entrer davantage dans un rythme, une sensation et une conscience incarnés de la
part de l’interprète et du public. Souvent franches et brutes, jouant avec la force et la
vulnérabilité du corps, ses pièces se distinguent par leur engagement, leur sensibilité,
leur écoute attentive et instinctive du corps, et leur attention à l’invisible. Elle pratique la
performance, la chorégraphie, l’art multidisciplinaire sonore, vidéo et visuel.
En 2017, Lara a organisé Welcome to Indian Country pour le MAI (Montréal, arts
interculturels) dans le cadre d’Eclectik, où elle a présenté en première la pièce This
Time Will be Different, créée avec Emilie Monnet. Cette installation-performance
dénonce le statu quo du discours du gouvernement canadien sur les relations avec les
autochtones et critique l’« industrie de la réconciliation nationale ». En 2020, Lara a été
chargée de créer deux nouvelles œuvres d’affichage public, situées sur les façades du

Café Cherrier et du Marché Bonsecours à Montréal. In Blankets, Herds and Ghosts est
une nouvelle œuvre de l’artiste multidisciplinaire et chorégraphe Lara Kramer. Dazibao
satellite est le résultat d’un partenariat spécial entre Dazibao et le MAI (Montréal, arts
interculturels).


Elle a fait partie de la faculté de l’Indigenous Dance Residency au Banff Centre et a
donné des ateliers dans tout le Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. En 2016,
Lara a initié The Cradleboard Project, un projet communautaire multigénérationnel
favorisant la réappropriation des pratiques traditionnelles, développé en collaboration
avec sa mère, artist et la gardienne du savoir Ida Baptiste, et proposé au Native Women’s Shelter et à Native Montreal. Elle a été l’enseignante invitée de Nunatta Isiginnaartitsisarfia – le théâtre national du Groenland en 2018. Elle a également décroché son premier rôle dans le film de François Delisle, Cash Nexus, en 2019, en tant que personnage secondaire, Angie.
Lara a participé à plusieurs résidences, notamment au Musée des pensionnats indiens
à Portage la Prairie au Canada en 2008 et à Dancemakers Artist in Residency de 2018
à 2021. En 2021, Lara a rejoint le MAI comme artistes associées et commissaires de la
programmation de la saison du 25ème anniversaire du MAI. Lara Kramer est une artiste
associée au Centre de Création O Vertigo – CCOV depuis 2021.

Artistes
du FTA

Qudus Onikeku - 30/05

Lara Kramer - 31/05

Nadia Beugré  - 1/06

Naishi Wang & Lukas Malkowski - 2/06

Catherine Gaudet - 3/06

Ateliers
FTA

30 mai au 3 juin

10:00 à 13:30

(17.5 heures)
 

Édifice Wilder

Studio : à confirmer

Tarifs et

inscription

DAC pro - 158$ (9$/hr)

Standard- 228$ (13$/hr)