SeDissoudre©MathieuVerreault.jpg

CATHERINE
GAUDET

DESCRIPTION

Lors de cet atelier, nous nous attarderons à trouver des manières d’utiliser les contraintes d’une partition restreinte afin de la magnifier et de découvrir son sens profond. À partir d’un minimum de mouvements dénués d’affects et de déplacements spatiaux précis et répétitifs, nous extrairons l’essence contenue au cœur du mouvement pour en déployer les différents signifiants, résonances, états. Nous témoignerons ainsi des infinies possibilités et charges affectives que comporte le geste minimal, faussement banal.

Artistes
du FTA

Qudus Onikeku - 30/05

Lara Kramer - 31/05

Nadia Beugré  - 1/06

Naishi Wang & Lukas Malkowski - 2/06

Catherine Gaudet - 3/06

Ateliers
FTA

30 mai au 3 juin

10:00 à 13:30

(17.5 heures)
 

Édifice Wilder

Studio : à confirmer

Tarifs et

inscription

DAC pro - 158$ (9$/hr)

Standard- 228$ (13$/hr)

BIOGRAPHIE

 

Catherine Gaudet a complété un baccalauréat et une maîtrise au Département de danse de l’UQAM. Elle signe sa première chorégraphie en 2004 et se fait remarquer les deux années suivantes avec Grosse fatigue – primée au Arhus International Choreography Competition (Danemark) – et L’arnaque. En 2009, elle s’intéresse aux effets du manque dans sa première œuvre longue, L’invasion du vide. Dans Je suis un autre (2012), elle gratte le vernis de la façade sociale pour révéler l’ambiguïté d’êtres aux prises avec leurs contradictions, intention qu’elle poursuit avec Au sein des plus raides vertus (2014) s’appuyant cette fois-ci sur la notion de moralité. En 2016, elle cosigne avec le metteur en scène Jérémie Niel La très excellente et lamentable tragédie de Roméo et Juliette, pièce qui transpose la légende shakespearienne en un huis-clos aussi sensuel que mélancolique. En 2018, elle crée tour à tour les pièces Tout ce qui va revient, combinant trois solos féminins tirés de son répertoire, ainsi que L’affadissement du merveilleux, pièce pour cinq danseurs, basée sur la figure du cercle et l’insistance hypnotique du cycle. En 2021, elle signe le solo Se dissoudre, qui aborde la perception du temps en tant que phénomène illusoire. De 2010 à 2019, Catherine est membre fondatrice de la compagnie Lorganisme. Elle est également l’une des idéatrices du nouveau Centre de création O Vertigo aux côtés de Mélanie Demers, Caroline Laurin-Beaucage et Ginette Laurin.

 

Catherine est aujourd’hui directrice artistique et générale de la Compagnie Catherine Gaudet, membre de Circuit-Est centre chorégraphique, créatrice associée chez DLD – Daniel Léveillé Danse et artiste associée à l’Agora de la danse. Lorsqu’elle n’agit pas comme créatrice, Catherine Gaudet se dédie à la transmission de sa démarche et de sa vision en termes d’écriture chorégraphique et de direction d’interprètes. Elle a notamment été professeure invitée au Département de danse de l’UQÀM (2018-2019), et y agit toujours comme chargée de cours. Elle enseigne également des ateliers d’interprétation et de création à des artistes en formation professionnelle ou en formation continue, via divers organismes tels que l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM) et Circuit-Est centre chorégraphique.